formats

Voici un extrait d’une dizaine de pages de notre livre retraçant notre voyage familial à vélo couché en Europe du sud et de l’est. Le récit pays par pays, nos ressentis, la suite, quelques trucs de voyageurs…

Je vous laisse découvrir et n’oubliez pas le tarif spécial pour toute commande passée avant dimanche !

Quelques éléments peuvent varier entre l’extrait et la version finale.

 
formats

Le livre de la Fameuhly : un tour d'Europe en famille à vélo couchéNous vous l’avions annoncé, le livre autoédité du voyage et le DVD du film et des visites virtuelles (uniquement lisible sur ordinateur) seront disponible en début d’année ! Mais vous pouvez dès à présent le pré-commander à un tarif avantageux (19€ au lieu de 25€ le livre et 11€ au lieu de 15€ le DVD + 8€ de frais de port pour la France Métropolitaine) jusqu’au 20 décembre 2014 en remplissant et renvoyant le bulletin de souscription en PDF disponible en cliquant ici ou en renvoyant votre commande par email à thebentriderfameuhly[at]gmail.com (remplacez [at] par @) en précisant le nombre d’exemplaires souhaités de livres et de DVD.

«Partir 1 an avec les enfants pour faire un tour d’Europe à vélo ?! Mais vous êtes fous !»

Oui, certainement un peu, mais nous ressentions le besoin de prendre le temps de «prendre le temps» en famille. Une superbe expérience à la découverte du sud et de l’est de l’Europe. Un voyage qui nous a changés, nous nous sommes recentrés sur l’essentiel. Nous avons partagé les bons moments, mais aussi les galères et nous ressortons de cette aventure plus soudés qu’avant.

Ce voyage a été riche en émotions et en rencontres humaines qui nous ont marqués par leur spontanéité et leur générosité. Nous nous sommes découvert des ressources insoupçonnées… 8 300 km à vélo, par tous les temps…

C’est tout à fait réalisable même pour nous qui ne sommes pas sportifs pour 2 sous ! De quoi être fiers de nos 2 gars ! Vivement le prochain voyage !

Un livre de 148 pages couleurs, 130 gr,
Dimensions : 16,5 x 24 cm,
Couverture : 300 gr

 

 
formats
Publié le 6 décembre 2014, par dans Actualités.

Voici  le dépliant du Festival du voyage à vélo CCI 2015 qui aura lieu à Vincennes les 17 et 18 janvier 2015.

Il est préférable de réserver ses places !

 

 
formats
Publié le 24 novembre 2014, par dans On en cause....

Depuis notre retour, nous nous affairons à vous préparer un film et un livre… Pour le premier, vous pourrez en voir une version courte à l’occasion du festival du voyage à vélo organisé par C.C.I. (Cyclo Camping International) à Vincennes les 17 et 18 janvier 2015.

Notre film qui retrace notre année de voyage à vélo couché en famille à travers l’Europe est projeté à 17h le samedi.
Vous pourrez également découvrir notre livre avec plein de photos en couleurs dedans !

Vous pourrez également voir le film de Fred et Ophélie (Partir les pieds devant) qui ont passé 1 an en Amérique du nord et du sud à vélo couché.

Ce festival nous a donné envie de partir directement, les images, les récits… Tout incite au voyage !
Il est prudent de réserver ses places.

 

 
formats
Publié le 1 novembre 2014, par dans Bulgarie, Cuisine.

Pour continuer notre voyage, nous vous proposons quelques recettes glanées dans les pays où nous sommes passés.

La banitsa est une recette bulgare qui possède plein de variante, chacun y allant de son amélioration, elle peut être salée ou sucrée. Nous allons faire une banitsa aux épinards.

Recette facile et peu onéreuse, vous aurez besoin de :

  • 10 feuilles de pâte filo
  • 250gr de feta
  • 3 œufs
  • 1 yaourt
  • 300gr d’épinards frais
  • 1 oignon
  • un peu d’eau gazeuse
  • de l’huile d’olive
  • du poivre

Préparation :

Faites revenir l’oignon et les épinards frais dans une poêle.
Dans un saladier, émiettez la feta, ajouter y les œufs, le yaourt, l’eau gazeuse, le poivre, mélangez le tout pour obtenir une sorte de pâte, réservez un peu de cette préparation pour dorer la banitsa.
Dans un moule à tarte, empilez 5 feuilles de pâte filo en appliquant sur chacune d’elle un peu d’huile d’olive, placez les épinards avec un peu de la préparation.
Couvrez d’une nouvelle couche de 3 feuilles de filo (badigeonnées d’un peu d’huile), puis versez le reste de la préparation.
Mettez la dernière couche de 2 feuilles de filo et badigeonnez de la préparation qui vous avez réservée au début.
Enfournez à 180 / 200° pendant 30 à 35 minutes en surveillant la couleur, si nécessaire, couvrez d’une feuille de papier aluminium.

A manger chaud ou froid.

Bon appétit

 
formats
Publié le 25 octobre 2014, par dans Soutien.

Merci, gracias, obrigado, grazie, σας ευχαριστώ, благодаря, mulțumesc, xвала, köszönöm, ďakujem, danke, thank you !!!

Mille merci à vous tous, connus ou inconnus ! Vous nous avez soutenus pendant que l’on préparait notre aventure, au cours de notre voyage à vélo en famille et après… Un petit mot sympa, un sourire, une aide, un lit, un bout de jardin, un café, un repas, une douche, des moments de partage, un petit commentaire sur le blog, votre amitié sincère et sans calcul même si l’on ne se connaissait pas 2 minutes avant…
Tous ces moments, courts ou longs, sont l’essence même du voyage, au-delà des magnifiques paysages, c’est LA raison qui nous pousse à repartir un jour ou l’autre à la rencontre des peuples de la Terre. Nous avons souvent eu des moments où l’on croyait avoir des difficultés pour trouver un endroit où dormir et là, vous apparaissiez sur notre chemin, comme par magie. Le lendemain, vous quitter était toujours très dur mais c’est la règle du voyage… Pas mal de larmes ont coulées, encore maintenant, l’émotion remonte, fait bondir notre coeur (que vous avez ouvert) quand on repense à vous tous et à ces instants inoubliables ! Vous avez apporté à Léo et Malo une ouverture d’esprit incommensurable, comme un cadeau, quand on regarde ensemble les photos, ils se rappellent de tout le monde.
On espère bien avoir la chance (si elle ne vient pas, on la provoquera) de vous revoir un jour. On espère également être à la hauteur et pouvoir redonner tout ce que l’on a reçu.

Nous ne pouvons que rajouter : MERCI ! Tardivement, mais sincèrement. Nous avons peut-être fait traîner un peu pour avoir l’impression d’être encore dans le voyage. On vous aime !

 
formats
Publié le 5 octobre 2014, par dans Actualités.

 

La page « Où sommes-nous ? » se transforme et devient « Où sommes-nous passé ? », hé oui, le voyage est bien fini (enfin pas dans nos têtes…).

Voici donc l’itinéraire complet que nous avons emprunté pendant cette année de voyage à vélo en famille. Une expérience riche pour nous qui n’avions quasiment pas quitté la France.

 
formats
Publié le 16 septembre 2014, par dans France.

La fin de notre tour d'europe en famille à vélo couchéLa fin du voyage, de ce voyage…

12 mois… en voyage et déjà 1 mois à la maison
L’heure du dernier bilan de notre voyage a sonnée.

8 300 km parcourus
52 200 mètres de dénivelé positif
Altitude maxi 1200m en Espagne
800 heures de pédalage
9,30 km/h de moyenne
72 km/h de vitesse max (pour manu) et 62km/h (Hélène, Malo, Léo)
Plus grosse étape : 74km
14 kilos perdus pour Manu
17 000 photos
800 séquences vidéos
Quelques crevaisons de plus
Les pneus d’Hélène sont rincés, la bande bleue anti-crevaison apparait sur tout le tour
Etrier de frein Avid BB5 d’Hélène grippé, molette de réglage cassée
La chape de dérailleur arrière chez Léo tordue
Le vernis du cadre de Léo tout décollé
Température max : 44° en Serbie
Pays traversés : 13 – France, Espagne, Portugal, Italie, Grèce, Bulgarie, Roumanie, Serbie, Hongrie, Slovaquie, Autriche, Allemagne, Suisse

La Roumanie, sans doute le passage le moins évident pour nous ! En grande partie à cause des chevaux, mal traités, effrayés à notre passage qui provoquaient des embardées avec leurs charrettes et les passagers y prenant place. Nous n’avions qu’une crainte : qu’une charrette se renverse avec ses passagers. Un petit passage où l’on a été caillassés par des petits Roms, la route rectiligne à travers des immensités de champs nous ont poussés à avancer un peu plus vite mais nous avons néanmoins fait de chouettes rencontres et nous souhaitons retourner dans ce pays pour y découvrir le nord puis nous avons atteint le Danube.
La Serbie a été une très belle découverte, tout au long des Portes de Fer, un magnifique paysage surplombant légèrement le Danube immense à cet endroit. L’ambiance qui règne ici est magique, l’impression d’être dans un décor de film d’héroïque fantaisie, à la Tolkien.
L’attrait du paysage cesse lorsque nous arrivons dans la partie de plaines, la platitude du terrain nous permet d’avancer correctement mais dans une monotonie affligeante.
Nous arrivons à Belgrade, la ville porte les stigmates de la guerre toute récente et cela nous chamboule. Déjà l’influence de l’Europe occidentale apparait, les gens portent beaucoup d’importance à leur apparence, il y a des boutiques de produits de soins tous les 200 mètres.
Nous avons décidé ici de prendre un train jusqu’à Budapest pour avancer un peu plus vite, cela nous fait « économiser » une semaine de pédalage. Le train, comportant un wagon spécial vélo, est juste très agréable à prendre même avec les 4 trikes et la remorque qui rentrent tous sans problème dans l’espace réservé aux vélos.
Arrivés en Hongrie, à Budapest, le choc est brutal. La société de consommation est bien présente, les enseignes de magasins connues en France sont aussi présentes ici. Néanmoins, la ville est très belle et reste vraiment intéressante à visiter. L’attrait est encore augmenté par la présence de nombreux établissements thermaux, nous y ferons un petit tour pour enrichir notre culture générale.
Nous trouvons, en Hongrie, de longues portions de pistes cyclables, l’Eurovelo 6 est de mieux en mieux balisée.
Quelques jours après, nous passons une superbe soirée en compagnie des Cyclopathes, une autre famille française roulant vers la Mer Noire. C’est bon de croiser du monde !
Nous atteignons ensuite la Slovaquie que nous traversons très vite, point le temps de s’imprégner du pays. Mais plus nous approchons de la France, plus nous ressentons la richesse des pays traversés et la morosité qui en découle… C’est triste !
Nous rejoignons une autre famille française « les Roues libres » à Viennes en Autriche, voilà quelques semaines que l’on se coure après et enfin le moment de la rencontre, en vraie, est là !
Nous roulons une petite semaine ensemble, les enfants jouent et les parents refont le monde.
C’est marrant comme le courant passe tout de suite avec tous les cyclo-voyageurs avec qui l’on a partagé des moments, comme si l’on se connaissaient depuis toujours !
Nous avions toujours voulu « faire » l’Eurovelo 6 mais maintenant que nous y sommes, nous avons le sentiment de faire partis du flot de touristes « carte bleue » qui roulent avec une petite sacoche et vont dormir à l’hôtel tous les soirs… Il nous manque aussi le petit côté « aventure », tout est balisé, fléché, indiqué… pas trop de place pour l’imprévu. Nous aurions sans doute vécu ce chemin différemment si on l’avait emprunté au début du voyage.
En Allemagne, Papy Régis, Cédric et les neveux sont venus rouler quelques jours avec nous, le moment où l’on se retrouve sur le chemin était assez émouvant… Plus d’un an que nous n’avions pas vu Cédric et ses fils et plus de 7 mois que nous avions quitté Papy près de Séville !
Lorsque nous nous séparons, nous avons la visite de Noï et PASO que nous avions vu à Athènes et nous roulons accompagnés de Catherine, Antoine (rencontrés à Athènes), Bérangère et JB… Nous sommes tous sur le retour après une année sur les vélos en Europe, nous nous posons tous les mêmes questions et c’est rassurant.
Nous nous quittons un peu avant le lac de Constances car nous allons prendre un chemin plus court, nous faisons bien car la pluie s’abat autour du lac. Nous approchons de la France, pas facile de se dire que la fin du voyage est proche…
Lorsque nous passons sur la passerelle qui enjambe le Rhin et nous emmène en France, l’émotion est trop forte, nous pleurons comme des madeleines, sentiments partagés de joie et de tristesse…

Nous sommes content de revoir familles et amis quittés depuis un an mais inquiets de ce qui nous attend ici.
Un petit crochet dans la famille de Manu à Mulhouse nous fait franchir une étape…
Nous passons deux semaines chez nos amis, Martin et Isa, dans le Doubs, une sorte de sas de décompression, un palier nécessaire à notre atterrissage dans la société dont nous faisions partie intégrante mais qui aujourd’hui nous effraye.
Noï et PASO nous rejoigne une nouvelle fois dans le Doubs, nous partageons à nouveau quelques jours ensemble.
Manu part chercher le camion, nous terminons le voyage à une vitesse qui nous paraît phénoménale après avoir trainé nos guêtres à 10km/h pendant une année.
Tout va vite ici !

Un petit bilan du moral et santé :

Point de vue santé, nous faisons un passage à l’hôpital à Vienne pour faire ausculter le pied de Léo qui est passé sous le cadre du trike en roulant, une petite foulure, il roulera bandé pendant deux semaine.
Point de vue moral, c’est plus dur, pour nous les parents, car nous sentons la fin approcher à grands pas… Nous nous posons énormément de questions quant à notre futur.
Léo et surtout Malo sont contents d’arriver en France, ils vont revoir leurs copains, leurs chambres et leurs jouets.
Léo aura quand une larme à l’oeil lorsque nous passons la frontière française.
Heureusement, nous avons été beaucoup accompagnés ces derniers jours, ça aide à revenir plus sereinement dans une vie normale

Un petit bilan du matériel :
Il n’y a rien de spécial à signaler de plus, il est temps de rentrer car les trains de pneus sur les Kettwiessel sont usés jusqu’à la corde !

Et maintenant…
Les premiers jours à la maison ont été difficiles… Toute la lourdeur administrative de la France nous tombe dessus.
Nous avons entamé notre transition vers une nouvelle vie, un changement profond… Manu voudrait intégrer la formation BP REA de maraichage bio à Coutances, Hélène cherche un travail en attendant.
Nous projetons de nous installer un jour et vivre du travail de la terre. Un projet à 4.
Ce n’est pas évident de tourner en rond dans la maison après une année en symbiose avec la nature.
Léo et Malo ont retrouvé le chemin de l’école. Léo a fait son entrée en 6e à Avranches, Malo en CM1 à Sartilly et tout va bien pour eux.

MERCI à tous ceux qui nous ont aidé, soutenus moralement, financièrement, tous vos petits mots sur le blog, sur Facebook…MERCI à tous ceux qui ont partagé un moment de leur vie avec nous, qui nous ont hébergé, qui nous ont nourrit, qui nous ont sourit, qui se sont inquiété. MERCI aussi à ceux qui n’ont pas cru à notre projet… Sans vous, nous n’aurions peut-être pas été au bout de notre rêve !
Que de belles rencontres humaines…
Notre plus belle satisfaction : avoir fait ce cadeau à Léo et Malo qui en ressortent grandi et ouvert sur le monde qui les entoure et la petite graine du voyage est posée dans leurs esprits. Notre famille, égoïstement nous quatre, est encore plus soudée qu’avant. C’était quitte ou double en passant 24h sur 24 ensemble !
Pari gagné !
Nous n’avons qu’une envie : repartir à la découverte d’autres contrées.

 

 
formats
Publié le 28 août 2014, par dans France, On en cause....

 

 

Le petit brin de bacouet’ avec France Bleu Cotentin le samedi 16 août lors de notre retour au Mont-Saint-Michel :

 

 

0:00

 

 

 
formats
Publié le 27 août 2014, par dans On en cause....

Nous voilà de retour…